Vins Sud Ouest

Edition du 27/11/2018
 

Domaine Pichard

Top

Domaine PICHARD

Tradition et savoir faire


“Volontairement nous gardons les vins 4 à 5 ans dans nos chais avant de les mettre sur le marché, explique Jean Sentilles. Nous voulons qu’ils soient dégustés après quelques années de vieillissement, ils se goûtent bien mieux. Aujourd’hui ce sont les 2009, 2010, 2011 qui sont parfaits. Nous voulons éviter que les gens ne débouchent la bouteille trop tôt, nous nous appliquons à produire les meilleurs vins possibles. Nous œuvrons pour que notre Madiran donne du plaisir, soit apprécié à sa juste valeur, et ce n’est qu’après quelques années de vieillissement en bouteille, qu’il est le meilleur. La mode est de mettre très vite les vins sur le marché, mais un Madiran jeune a parfois les tanins un peu rugueux. Il faut laisser du temps au temps pour faire un bon Madiran, nous nous y employons. Notre Domaine couvre aujourd'hui 20 hectares, plantés en haut d'un coteau, versant sud, face aux Pyrénées. Le sol se compose d'argiles fines mélangées de galets roulés de quartz, quartzites et de lydiennes datant de l'aire quaternaire. Ceux-ci assurent un drainage optimal et restituent la chaleur pour aider à la maturation du raisin. L'encépagement de 30 ans de moyenne d'âge est composé de 60% de Tannat et 40% Cabernet franc et, pour le blanc, essentiellement de Petit Manseng. Depuis le millésime 2015, nos vins bénéficient du label bio. Ce passage de l'agriculture raisonnée à l'Agriculture Biologique marque notre attachement au respect de la nature et à l'environnement. A coté de nos Tannats très puissants, les Cabernets francs contribuent depuis l'origine du Domaine à l'originalité et à la complexité de nos vins. 2015 marque la mise sur le marché d'une cuvée qui leur est dédiée : Bouchy de Pichard, un vin profond, réglissé tout en finesse, un vrai régal dans la veine des plus grands. Nous sélectionnons chaque année deux cuvées en Madiran, à déguster ou à conserver de longues années, dont une Prestige. Enfin, nous présentons un Pacherenc doux, non liquoreux, frais et fruité, et un Pacherenc sec. Nos assemblages résultent de notre volonté de faire partager aux amateurs nos plaisirs de dégustation toujours renouvelés.”

   

Domaine Pichard

Jean Sentilles et Rod Cork

65700 Soublecause
Téléphone : 05 62 96 35 73

Email : pichard65@orange.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/domainepichard




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine de LABARTHE


Dans la même famille depuis 1550. Domaine de 68 ha exposés au sud sur des coteaux argilo-calcaires très caillouteux. Le sol est engazonné, afin d’éviter le ravinement et l’emploi de désherbants résiduels. Culture biologique. Beau Gaillac rouge cuvée Guillaume Bio 2016, avec des tanins soyeux et riches, au nez de groseille, de robe grenat, est bien épicé en bouche. Le Gaillac blanc doux Vendanges Tardives Les Grains d’Or 2012, d’une onctuosité raffinée, tout en arômes (pain d’épices, pomme mûre), est subtil et complexe, persistant. Le Gaillac blanc sec Premières Côtes 2017, avec ces notes de fleurs et de noisette caractéristiques, alliant fraîcheur et souplesse, tout en bouche. Quant au Gaillac blanc Héritage 2015, qui collectionne les récompenses, le vin associe complexité et finesse, un nez subtil où se retrouvent des nuances de fleurs et d’épices. Goûtez le Gaillac brut Bio Méthode Ancestrale Gaillacoise 2016, de mousse vive et fraîche, pour l’apéritif, et le savoureux IGP Prunelart 2012, un cépage rouge oublié, cultivé voilà 400 ans à Gaillac. Olivier de Serres, pionnier de l’Agriculture Raisonnée, affirmait au XVIe siècle qu’il donnait “l’un des meilleurs vins du Royaume”, un vin d’une belle couleur, au nez complexe où s’entremêlent des nuances de griotte et de framboise, avec une pointe de poivre en bouche, bien charpenté, qui poursuit son excellente évolution.

Jean Albert et Fils

81150 Castanet
Téléphone :05 63 56 80 14
Email : labarthe@vinlabarthe.com
Site personnel : www.domaine-labarthe.com

Château BARRÉJAT


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Un domaine qui est l’archétype de ce que doit être un Madiran, un vin à la fois très puissant et épicé, mais aussi parfumé et souple, selon les millésimes. Un vignoble de 40 ha totalement enherbé depuis 1960 et travaillé de façon traditionnelle avec des apports d’amendements organiques. Ebourgeonnage, effeuillage et vendange en vert sont pratiqués afin de limiter les rendements à 55hl/ha maximum. “Seules des matières d'origine naturelle amendent le sol. Notre pratique d'ébourgeonnage, effeuillage et vendange en vert limite les rendements à 55 hl/ha maximum. La récolte à la main est notre pratique constante afin de préserver les grappes de raisin et toutes leurs caractéristiques. Nos viticulteurs attachent le plus grand soin à la réception de la récolte. Elle s'opère de façon optimale depuis 1966, date de construction d'une réception de vendange et d'un chai souterrain à barriques. La force du Château Barréjat est de disposer d’un énorme capital de vieilles vignes.” Très rare : les vignes de 80 ans en moyenne, ceci expliquant cela. La réception de la récolte, effectuée manuellement, se fait dans des conditions optimales depuis 1996, année de construction d’une réception de vendange et d’un nouveau chai souterrain à barriques. “Probablement originaire du Béarn, le Tannat, issu de la famille des Cotoides, est présent dans le Sud-Ouest depuis les Romains. Le terme tannat vient de la langue d’Oc : tan, “tanin”, c’est-à-dire tanné. Il se compose de grappes compactes, cylindriques avec deux ailerons, aux baies sphériques, de taille moyenne, bleu-noir à peau épaisse, colorée. C’est un cépage tardif et productif qui se complait et s’épanouit merveilleusement sur les terroirs de Madiran.” Pour Denis Capmartin, le millésime 2017 est parfait, peu impacté par le gel, il bénéficie d'une récolte privilégiée. Il est aromatique en blanc et, en rouge, les vins sont très plaisants. Il propose à la vente cette année les 2016 en rouges (superbes) et les 2017 en blancs. On est vraiment au sommet avec son superbe Madiran Extrême 2016, pur Tannat, fermentation malolactique et 18 mois en barriques neuves charnu et parfumé (prune, cuir, épices), alliant structure et distinction, un vin harmonieux et dense, puissant et charpenté, de garde, bien entendu. Le Madiran L’Instant 2016, de bouche fondue, où se mêlent la framboise et l’humus, a des tanins soyeux mais bien présents, quand ce Madiran cuvée des Couvents 2015, développe des senteurs à dominante de pruneau, de cannelle, un vin de belle robe pourpre, dense et typé, qui commence à s’ouvrir. Il y a aussi le Madiran Vieilles Vignes 2015, de belle robe rubis soutenu, un vin très harmonieux, complet, au nez de fruits rouges et une pointe d’épices en bouche, et ce Madiran rouge cuvée des Vieux Ceps 2016, 80% Tannat, 20% Cabernet franc et Cabernet-Sauvignon, un vin de bouche charnue, de belle robe grenat, riche et structuré, où dominent des notes de cassis et de fraise cuite, d’excellente évolution. On poursuit avec ce Tannat Bio 2017, et son Vin de Table Cabernat 2017, 100% Cabernet-Sauvignon, marqué par son cépage, à la fois souple et structuré, où se retrouvent des connotations de mûre et de groseille. Tout en finesse, le Pacherenc-du-Vic-Bilh sec Bio 2017, où l’on retrouve des notes de fleurs blanches et de noix, bien marqué par son terroir, subtil et suave, est tout en persistance.

Denis Capmartin

32400 Maumusson
Téléphone :05 62 69 74 92
Email : deniscapmartin@laposte.net
Site personnel : www.chateaubarrejat.com

Château BOVILA


Le château surplombe la vallée du Lot, sur un terroir argilo-calcaire blanc type champenois et de marnes du tertiaire lacustre d’une superficie de 12 ha. Les vignes, plantées à plus de 250 m d’altitude, bénéficient d’une exposition sud-ouest sur les crêtes et les plateaux du Quercy. Exceptionnel Cahors Prieuré de Bovila 2014, 100% Malbec, élevé en fûts de chêne 12 mois , qui doit son nom au prieuré de Bovila cité au XIVe siècle comme propriété du prieur de Catus puis des clarisses de Cahors..., aux tanins bien fermes et savoureux à la fois, tout en nuances avec des notes de griotte et d’épices, un vin qui poursuit sa belle évolution. Remarquable Cahors les 4 Clochers 2013, pur Malbec, nouvelle cuvée qui est le reflet du patrimoine historique local car elle s’inspire de la présence de quatre églises au sein de la commune de Fargues, appelée “commune aux quatre clochers”. Le vin possède sa propre spécificité, charnu, aux tanins biens fermes, au nez complexe dominé par la cerise et le musc, parfait avec des hachis d'agneau et purée de pommes de terre ou des noisettes de porc aux pruneaux. Le Cahors Château de Bovila Vin Noir du Diable 2014, 100% Malbec, élevé en fûts de chêne neufs durant 18 mois, aux arômes de fruits cuits et de sous-bois, cerise, pruneaux, truffe, équilibré, aux tanins fermes mais fondus, de belle évolution. Le Cahors Malbec 2015, sol argilo-calcaire, vinification traditionnelle (sans filtration ni collage systématique), élevage en cuves béton 12 mois). On se fait aussi plaisir avec le Cahors Château Bovila 2015, 80% Malbec et 20% Merlot, élevé en cuves béton pendant 12 mois, avec des nuances de violette et de fraise des bois cuite, riche en couleur, classique, associant finesse et structure, ample, un vin très abordable.

Pascal et Olivier Pieron
Scea P.-O. Pieron - Rouffiac
46700 Duravel
Téléphone :05 65 36 54 27
Email : vignoblespieron@orange.fr
Site personnel : www.chateau-de-rouffiac.com

CRU LAMOUROUX


Le Cru Lamouroux a été acheté en 1895 par l’arrière-grand-père de l’actuelle propriétaire, Mme Ziemek-Chigé. Ce très joli vignoble est situé sur des coteaux de terrain argilo-siliceux assez profonds avec des pentes exposées sud-sud-ouest, bien abritées du vent par des talwegs boisés, à une altitude de 300 m. Certaines vignes sont plantées sur des terrasses disposées en amphithéâtre. L’encépagement est constitué de 3,50 ha de Petit Manseng et de 1,77 ha de Gros Manseng, 0,51 ha de Cabernets franc et Sauvignon. Les vendanges se font par tris successifs. Les raisins, pour l’élaboration du Jurançon sec, sont récoltés à parfaite maturité vers le 30 octobre, alors que les vendanges surmûries pour le Jurançon débutent après le 15 novembre jusqu’à Noël. Les vendanges de raisin rouge débutent vers la 2e semaine d’octobre. La vinification fait l’objet de soins très attentifs (la pressée se fait à faible pression, grande maîtrise des températures…). Les vins sont ensuite élevés en cuves Inox pour les vins secs ou en barriques de chêne pour les autres. Certaines cuvées restent entre 1 an (cuvée Amélie-Jean) et 2 ans (cuvée Nathalie) en vieux fûts. Formidable Jurançon moelleux cuvée Amélie-Jean 2006, en hommage à leurs parents, pur Petit Manseng, issu de vignes sans désherbage, sans foulage, élevé durant une année en vieux fûts de chêne, au nez complexe et puissant, équilibré, au bouquet de petits fruits confits et de pain brioché, tout autant parfumé en bouche, d’une grande persistance, de grande évolution. Splendide Jurançon moelleux 2006 (80% Petit Manseng et 20% Gros Manseng), de bouche concentrée et d’une belle vinosité mais tout en fraîcheur, ample et suave, qui sent le pain grillé, les fleurs fraîches et la pêche jaune, de garde. Le Jurançon cuvée Pierre-Yves 2005 (récolté le plus tardivement, fin décembre, début janvier), la cueillette manuelle se fait exclusivement sur des pieds de Petit Manseng en exposition Sud avec une concentration de sucres pouvant atteindre 340 g/l. Vinification : 100% Petit Manseng, la maturation est suivie d’un repos stabilisateur en cuves Inox d’environ 2 ans. Cette cuvée est finalisée par un élevage de deux ans en barriques de chêne neutre), avec ces nuances où s'entremêlent les agrumes confits et la brioche, de bouche savoureuse, avec cette finale au palais dominée par le citron et le miel, de grande évolution. Cette cuvée se savoure entre 10 et 12°C, en apéritif, sur des escalopes de foie gras et poires poêlées, du Bleu de Bresse, un savarin au rhum, un gâteau aux amandes et aux abricots. Quant au Jurançon Traditionnel 2007, avec ces notes de fumé spécifiques, il associe la fraîcheur à l’élégance, de robe brillante et limpide, de bouche dense, très typé.

Famille Ziemek-Chigé
La Chapelle-de-Rousse
64110 Jurançon
Téléphone :05 59 21 74 41
Télécopie :05 59 21 74 41
Email : chige.jean@wanadoo.fr
Site : crulamouroux
Site personnel : www.crulamouroux.com


> Nos dégustations de la semaine

Château de RHODES


Au sommet. Propriété de 20 ha de vignes sur des terrains argilo-calcaires de pente moyenne. Toute l'exploitation est en conversion vers l'Agriculture Biologique depuis 2008,
Vous aimerez comme moi le Gaillac rouge 2007 (59% Duras, 4%, Braucol, 37% Syrah), médaille d'Argent au concours des vins de Gaillac 2009, tout en subtilité, riche en arômes, d'une belle structure avec beaucoup d'élégance, aux notes de fruits, de cannelle et d'humus, très bien élevé, de bouche dense, vraiment très abordable (6,50 €). Goûtez encore le Gaillac rouge Fût de Chêne 2007, Syrah majoritaire, de bouche fondue, de robe rubis pourpre, aux notes de griotte, charnu, savoureux, un vin qui allie puissance et souplesse, aux nuances de fruits noirs et d'épices au palais (9 €). Le Gaillac blanc doux 2009, médaille d'Argent au concours des vignerons Indépendants 2010, vignes de 60 ans (50% Muscadelle, 50% Lenc de l'El), de robe or pâle, au nez ample de pomme, d'agrumes et de pain grillé (10 €). Joli Gaillac rosé 2011, Syrah majoritaire, issu de raisins de l'agriculture biologique, de teinte rose pâle, au nez de fraise, avec beaucoup de fraîcheur et de fruité en bouche, idéal sur une grillade aux herbes (6 €). Excellent Gaillac blanc sec 2010, pur Lenc de l'El) très aromatique (pêche, aubépine), un vin de bouche délicate et franche. Séduisante Méthode Ancestrale, 100% Mauzac,(vendange 2011) médaille d'Argent au concours des vins du Sud-Ouest Toulouse 2012, un vin tout en délicatesse, floral, parfait à l'apéritif (9 €). Hésiter serait donc une erreur.

Éric Lépine
Boissel
81600 Gaillac
Tél. : 05 63 57 06 02
Fax : 05 63 57 66 63
Email : info@chateau-de-rhodes.com
www.chateau-de-rhodes.com


Domaine de MALARTIC


Bien apprécié l'IGP Vintus Apogée rouge 2010, Merlot et Tannat, terroir de Boulbenes graveleuses, sables sur grebb, élevé 7 à 8 mois en barriques selon les millésimes, de couleur rubis, avec ces arômes intenses où dominent les petits fruits rouges bien mûrs (groseille, mûre) et cette pointe d'épices bien typique, à déboucher sur une omelette aux champignons, par exemple. Le Vintus tradition rouge 2011, 55% Tannat et 45% Merlot. élevage en cuves, est plus souple, bien sûr, avec une bouche joliment charnue. On se fait aussi plaisir avec le Vintus Apogée Sec blanc 2011, 66% Sauvignon, 34% Chardonnay, élevage en barriques neuves sur lies 6 mois avec bâtonnages, floral, souple et frais, un vin très aromatique (musc, pêche et aubépine), tout en bouche, d'une belle finale, à ouvrir sur une selle de veau Orloff. Les prix sages permettent d'éviter toute hésitation.

Perissé Père et Fils

32400 Sarragachies
Tél. : 05 62 69 86 28
Fax : 05 31 60 27 70
Email : malartic@aol.com
www.domainedemalartic.com


Domaine de POUYPARDIN


Vignoble de 6,5 ha. Exclusion de toute aromatisation et de toute correction du vin. Les rares insecticides mis en œuvre sont dorénavant tous homologués en Agriculture Biologique. Parce qu'il n'existe pas de grands vins sans grands raisins, nous apportons tous nos soins à l'obtention d'un raisin de qualité irréprochable. Nos vignes sont donc cultivées en petits rendements et atteignent leur idéale maturité. Les vendanges soigneuses et traditionnelles demeurent entièrement manuelles. Egrappés, puis légèrement foulés, les raisins sont ensuite encuvés, sans pompage, par simple gravité. Des fermentations douces et des cuvées élevées pour un vin de haute lignée.
Savoureux IGP Gers rouge Euphorisant Béguin 2016, cépages Merlot et Syrah, élevé en cuves. de couleur profonde, bien corsé, aux tanins fondus en bouche, riche et structuré, au nez persistant où dominent des arômes subtils de griotte et de poivre. Remarquable IGP Gers blanc Mœlleux L?Éclat 2016, 100% Petit Manseng, élevé en cuves, au nez subtil, d?une belle persistance aromatique, à dominante de fruits macérés (abricot) et d?amande, c?est un vin d?une belle persistance en finale, que l?on peut prévoir, par exemple, avec une côte de veau à la crème ou des palourdes farcies. 
Sur la fraîcheur, l?IGP Côtes de Gascogne Rosé des Vents 2017, 50% Merlot et 50% Côt, réalisé par saigné et élevé en cuves Inox, d?une belle harmonie, très réussi, aux senteurs d?orange et de rose, tout en bouche, avec cette petite touche épicée, très rond au palais.

Stéphane Picarelli
Béguin
32100 Condom
Tél. : 05 62 68 34 77 et 06 73 67 31 22
www.pouypardin-vin-gers.com



> Les précédentes éditions

Edition du 20/11/2018
Edition du 20/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 13/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 06/11/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 30/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 23/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 16/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 09/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 02/10/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 25/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 18/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 11/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 04/09/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 28/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 21/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 14/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 07/08/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 31/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 20/02/2018

 



Château BOURGUET


Cru du PARADIS


Château La CAMINADE


Domaine de POUYPARDIN


Château BOVILA


Château VIEUX TOURON


Domaine PICHARD


Domaine de LABARTHE


Château PAILLAS


Domaine COURÈGE-LONGUE


Château BARRÉJAT


Château GAUTOUL


Domaine de LAVAUR


Château NOZIÈRES



CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE GUIZARD


CHATEAU DE GUEYZE


DOMAINE DE MONTS LUISANTS


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL


DOMAINE GERARD TREMBLAY


CHATEAU MACQUIN


SCEA CHATEAU DAVID


CHATEAU DES PEYREGRANDES



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales